Patchwork

Kingfisher, de A à Z

Mai 2018 –  Je découvre avec bonheur le projet conduit par Rachel Stitched in Color et Jodi de Tales of Cloth.

20180607-kingfischer-stitchalong-logo

Impossible de résister, ces fleurs multicolores  tombent juste à point pour l’été : l’english paper piecing c’est l’ouvrage nomade par excellence.

Juin 2018 –  Ah, la magie des réseaux sociaux…

Je poste une photo sur Instagram avec comme légende “À la recherche de chutes de couleurs vives pour un projet d’été” et quelques jours plus tard la boîte aux lettres regorge de merveilles venues des quatre coins de la France et de la Belgique.

Grâce aux envois généreux des copines, je dispose maintenant d’une gamme de tissus aussi variée que colorée. D’ailleurs, je constate que toutes les quilteuses n’ont pas la même appréciation d’une “chute de tissu”.

Dans mon esprit, une chute, c’est un morceau de quelques centimètres de côté dans lequel je peux couper un hexagone. Oui, il y a même des copines qui présentent les petits carrés comme des cadeaux… J’adore! Mais parfois, il y a des “chutes” si grandes que je peux faire six pétales identiques, que je mets de côté pour plus tard.

Pour unifier mes fleurs scrappy, je coupe tous les cœurs dans le même imprimé jaune pâle.

20180716-kingfisher-soleil

Juillet 2018 –  Un petit point technique : On me demande à quoi sert le petit trou au milieu de mes gabarits d’hexagones. Eh bien, ils ont plusieurs utilités…

20180621-kingfisher-quiltalong-6Avant de bâtir, ils me permettent de fixer le gabarit sur la pièce de tissu sans abîmer les épingles.

Ensuite, je recoupe les carrés pour égaliser approximativement les marges: ça limite les épaisseurs au moment du quilting.

Lorsque l’hexagone est bâti, je retire l’épingle, évidemment.

Dès que j’ai à ma disposition une bonne quantité d’hexagones prêts à être assemblés, Je les associe par six pour constituer des fleurs. Cette étape peut prendre un peu de temps avant que je sois satisfaite de mes associations. Mais c’est sans doute la partie la plus amusante de ce défi: faire cohabiter des tissus si disparates en un résultat harmonieux!

Avant de changer d’avis, j’empile les six hexagones sélectionnés et je les attache ensemble en les enfilant comme des perles – grâce au petit trou – sur une aiguillée de fil. Un double nœud pour bloquer, et voici un petit paquet prêt à être cousu.

20180621-kingfisher-quiltalong-7Enfin, lorsque les fleurs sont terminées, le petit trou trouve sa dernière utilité.

En y glissant la pointe des ciseaux ou une grosse aiguille à laine, on retire plus facilement les cartons sans les abîmer.

Vu le nombre de fleurs, les gabarits sont réutilisés plusieurs fois au cours de l’ouvrage!

Août 2018 –   Ciel bleu, parasol, nu-pieds et point compté : voilà à quoi devrait ressembler mon programme de vacances!

20180802-kingfisher

Avec aussi un peu de patchwork, évidemment… Mais je marque une pause avec le Kingfisher StitchALong. La prochaine étape consiste à appliquer les fleurs sur les losanges du fond. Ce travail se fera à la machine, ce sera plus solide. Mais c’est peu approprié à mes déplacements d’été.

Septembre 2018 –  pendant l’été, la meilleure amie de mademoiselle Verveine passe une nuit à la maison. Tandis qu’elle prend son petit déjeuner, elle est totalement fascinée par les hexagones du Kingfischer StitchALong sur lequel je travaille. Je lui promets de lui montrer la technique en détails lors d’une prochaine visite. En attendant elle passe une partie de la matinée à jouer avec les hexagones, à repérer les imprimés identiques, à classer les hexies par couleurs, et même à composer des fleurs…

201809-kingfisher-coasterBref, elle fait preuve d’un tel enthousiasme – elle n’a pas choisi l’option arts plastiques sans raisons – que je lui propose de choisir sa fleur préférée.

Je l’applique sur un fond neutre, avec un peu de molleton et quelques points de quilting, et elle est repart munie d’un mug-rug fleuri pour y poser sa tasse de chocolat!

 

Janvier 2019 –  Après avoir trouvé une disposition à mon goût, j’indexe tous mes blocs. Je peux maintenant appliquer mes fleurs sur les diamants. La photo n’est pas très fidèle, le tissu de fond est en fait un chambray couleur jean.

Février 2019 –  Quand une copine quilteuse me demande conseil pour son propre Kingfisher, ça me donne envie de  ressortir le mien de sa boîte. Et quand une autre copine montre son top terminé, ça me booste encore plus. Après une bonne séance de couture un samedi samedi soir, c’est le moment du pointage. Presque la moitié des fleurs sont appliquées. Merci les copines!

Juin 2019 –  la mise en sandwich se fait à plusieurs mains lors d’une quilting bee, et l’histoire n’est pas finie!

Muriel

 

 

2 thoughts on “Kingfisher, de A à Z

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s